mercredi 14 décembre 2016

Les ennemis de l'Europe. 1/3 : Russie et la "Poutine connexion"

La guerre de la Russie à l'Europe
Une réalité que beaucoup ne veulent pas voir : la Russie de Poutine a engagé une guerre (aussi) contre l'Europe.
I. La guerre engagée par Poutine contre l'Europe 
DEC2016. La main (presque) invisible du Kremlin
Un second problème avec ces faits alternatifs qui dépeignent les politiques étrangères occidentales comme étant impérialistes et inefficaces, les étrangers comme étant une menace, et l’UE comme étant une sorte de projet élitiste, fasciste et communiste à la fois, est leur ressemblance saisissante avec les narratives émanant du Kremlin, celles d’un autre modèle de démocratie « dirigée » et d’un Occident impérialiste soutenant une junte fasciste à Kiev. Ce n’est pas une coïncidence si certains de ces faux médias sont directement contrôlés par le Kremlin, à l’instar de RT, auparavant Russia Today, et de Sputnik International, autrefois RIA Novosti. Ce n’est pas non plus une coïncidence si le Kremlin entretient des liens politiques et financiers avec les mouvements extrémistes de droite, offrant des financements (par exemple au FN) et recevant des éloges. Pas non plus une coïncidence si la Russie a piraté les Démocrates aux Etats-Unis en maintenant contact avec la campagne de Trump. En Allemagne, on craint même que la Russie interfère avec les élections fédérales prévues l’an prochain. Il semble que l’on soit face à une stratégie délibérée du Kremlin visant à détruire l’Union Européenne et à déstabiliser les sociétés occidentales : dans la « guerre d’information » que le Kremlin mène en Ukraine depuis déjà longtemps, le front est désormais chez nous.   Le Taurillon

>>> DEC2016. Poutine veut imposer sa mainmise sur la politique internationale en 2017 Les Echos
Trump a été élu avec l'appui de Poutine. Pour les européens, il ne faut pas se faire d'illusion. Les deux grandes puissances seraient ravies que l'UE explose. Poutine a été ravi de l'élection de Trump, Trump a été ravi du Brexit. La Russie et les Etats-Unis profiteraient énormément de la disparition d'un grand bloc européen, l'UE, qui leur fait concurrence.
>>> MARS2017. L'europe face au péril russe LesEchos
>>> AVR2017. Djihadisme ou pas, Vladimir Poutine est un adversaire à ne pas sous-estimer. A peine avait-on appris l’attentat du métro de Saint-Pétersbourg qu’on entendait dans bien des réactions que le bon sens commanderait de se rapprocher de Vladimir Poutine, voire de s’allier à lui… (…) Pour Bachar al-Assad, tous ceux qui s'opposent à lui, laïcs, humanistes et démocrates compris, sont des terroristes. Challenges

II Mille et une actions de guerre 
De quoi parle-t-on lorsqu'on parle de Poutine ? Guerre hybride, guerres salles, crimes de guerre, guerre de l'information (propagande massive sur internet), intimidation et menaces, mensonges d'Etat, action de déstabilisation, manipulations et perturbation des élections en Occident,   etc etc. Comment la Russie poutinienne a décidé de mener une guerre à l'Europe trop faiblement armée et trop faiblement unie.
>>> AVR2017 Affaire Litvinenko : comment Moscou a tenté d'entraver l'enquête LePoint
>>> AVR2017. Moscou se mobilise pour intensifier la guerre de l’information Euractiv
>>> AVR2017. Poutine soutient l’extrême droite pour diviser l’Europe Euractiv
>>> MARS2017. La Russie enfreint un traité avec des missiles visant l'Europe. Challenges , Euractiv
>>> MARS2017. Moscou se mobilise pour intensifier la guerre de l’information. Le ministère de la défense russe a créé une division spécialisée dans la propagande et la guerre électronique.  Un combat doté de 300 millions d’euros et de 1000 personnes. Un effort tout particulier est fait sur la présidentielle française. Euractiv
>>> MARS2017. «Télé Poutine» pose ses valises à Paris Mediapart
>>> FEV2017. La dezinformatsiya, redoutable arme russe  Le Figaro
>>> FEV2017. La démocratie, nouvelle cible de la cyberguerre. Elections, opinion : à Munich, les dirigeants occidentaux se sont penchés sur leur vulnérabilité face aux opérations russes sur Internet. LeMonde
>>> FEV2017. En marche ! dénonce des attaques informatiques « organisées » et « convergentes ». Le responsable de la campagne numérique d’Emmanuel Macron détaille ses accusations contre la Russie, qui tenterait de déstabiliser le candidat à la présidentielle. LeMonde
>>> FEV2017. Le Tu-160, le bombardier russe qui défie la France et l’OTAN.
Les "visites" d’avions militaires russes à proximité des espaces aériens de l’Otan se sont multipliées ces dernières années. 110 avions russes ont ainsi été interceptés au-dessus de la mer Baltique  en 2016, après 160 en 2015 et 140 en 2014. Une bonne poignée d’autres avions fait régulièrement le grand tour de l’Europe jusqu’au large du Portugal, avant de rebrousser chemin. Il y a un peu de tout: des chasseurs Sukhoi, des avions de transport Antonov, des bombardiers Tupolev. Comme le rappelait l’AFP en janvier dernier. Challenges
>>> FEV2017. Le passage "provocateur" de deux bombardiers russes près de la Bretagne
>>> MARS2016. Sous-marin nucléaire près des côtes françaises: "Poutine montre ses muscles"
>>> FEV2017. Deux bombardiers russes interceptés dans le golfe de Gascogne, 4e incident en deux ans  L'Obs
>>> JAN2017. Le Kremlin compte influencer les élections en Europe, en lançant notamment une campagne d’influence en France et en Allemagne Euractiv
>>> JAN2017. Trump: qu'est-ce que le «Kompromat», dont est accusé la Russie? RFI
>>> DEC2016. La Russie, acteur de la présidentielle française ? Le Canard enchaîné a révélé mercredi que les services de renseignement américains s’intéressent aux liens financiers et politiques existant entre le Front national de Marine Le Pen et la Russie, qui pourrait chercher à influencer le scrutin. France24
>>> DEC2016 Europe. Comment Vladimir Poutine pousse ses pions sur le Vieux Continent et en France Le Figaro
>>> DEC2016. Comment Moscou gagne la guerre de l’information en Europe. Le Monde
>>> DEC2016. Poutine à la conquête de l’ouest Libération
Avènement de Trump, ascension de Fillon, Brexit, défaites des pro-européens en Moldavie et en Bulgarie... Les forces prorusses gagnent du terrain. Renforçant la popularité du chef du Kremlin chez des citoyens en quête de leaders autoritaires.
>>> DEC2016. Moscou n'hésite plus à s'ingérer dans les élections américaines et ... françaises. De Poutine à Trump, soutenir Marine Le Pen pour mieux disloquer l'UE. Challenges
>>> OCT2016. Bombardiers russes interceptés au large de la Bretagne : la nouvelle provoc' de Moscou L'Obs



III. Poutine Connexion. Des amis et des agents d'influence placés un peu partout dans le monde
>>> AVR2017. Présidentielle 2017 : la campagne s'égare en Russie. Les positions pro-russes de trois des principaux candidats posent question. Slate  
>>> AVR2017. Fillon et Mélenchon, les yeux doux pour Moscou L'Express
>>> MARS2017. Poutine, Total, Makhzoumi : les nouvelles demi-vérités de François Fillon L'Obs
>>> MARS2017. Fillon aurait servi d'intermédiaire avec Poutine et touché 50.000 euros Challenges
>>> MARS2017. Laundromat : la plus grosse opération de blanchiment d’argent en Europe de l’Est CI
>>> MARS2017. Ces oligarques russes qui font les bonnes affaires de Trump L'obs
>>> MARS2017. Une terroriste russe à l’Assemblée nationale Médiapart
 >>> MARS2017. Fillon aurait touché 50.000 dollars pour organiser une réunion avec Poutine LeFigaro
>>> FEV2017. Deutsche Bank mise à l’amende pour blanchiment d’argent russe. Le Monde
>>> FEV2017. Sciences Po annule une conférence sur la Russie de Poutine. Le journaliste américain David Satter devait s’exprimer sur le rôle du terrorisme dans la construction du pouvoir russe. LeMonde
 
>>> JAN2017. Informations compromettantes de la Russie sur Trump : ce que l'on sait. L'Obs
>>> JAN2017. Ce que contient le rapport de 35 pages qui accable Donald Trump. Une série de notes rédigées par un ancien agent du contre-espionnage britannique met en relief le chantage exercé par la Russie sur le président américain élu. L'Obs
>>> JAN2017. Le «kompromat» russe ou l'art d'espionner les adversaires Le Figaro
>>> JAN2017. La sextape, un classique des renseignements russes pour influencer ou discréditer leurs ennemis Huffingtonpost

>>> DEC2016. Donald Trump estime que les Etats-Unis « doivent accroître leur capacité nucléaire » Le président élu américain n’a pas développé son propos, qui suit ceux de Vladimir Poutine appelant à renforcer la capacité de frappe nucléaire russe. Le Monde
>>> DEC2016. Les ingérences de Poutine et Trump dans la présidentielle française. Sous l'impulsion de Poutine et de Trump, un nouvel ordre mondial se met en place. L'Europe et la France sont des pions dans le jeu de chacun. Il est temps que les candidats à l'Elysée s'en inquiètent. Challenges
Le projet de Poutine, qui est aussi celui de Trump : affaiblir l'Europe, voire détruire l'Union.
Le Brexit a fait son affaire. Une victoire de Marine le Pen le comblerait car l'Union européenne pourrait alors enfin être disloquée.
Dans le nouvel ordre mondial que rêvent d'installer Trump et Poutine, l'Europe ne peut avoir un rôle majeur. Ils considèrent que la France peut en devenir le maillon faible, notamment en cette période électorale. Leur volonté d'ingérence est évidente. Face à cette situation, il faudrait que les candidats à la présidentielle expliquent aux Français les enjeux de la nouvelle situation internationale en train d'émerger, leur position sur ce sujet, c'est-à-dire leur vision de la France et de l'Europe dans le monde de demain matin. C'est beaucoup plus important que leurs litanies sur le temps de travail, les heures supplémentaires ou  le 49.3!

>>> DEC2016. "La 'poutinisation' du monde est en marche". Pour le spécialiste de géopolitique François Heisbourg, avec la chute d'Alep et l'intervention du Kremlin dans l'élection américaine, la Russie impose désormais ses règles sur la scène internationale. L'Obs
>>> DEC2016. Andreï Makine : un poutinien à l’Académie française. Reçu sous la Coupole, le romancier a prononcé un discours au sous-texte très politique. L'Obs
>>> DEC2016. ExxonMobil, usine à mensonges. Le géant pétrolier a longtemps nié les effets désastreux du réchauffement climatique, quitte à dissimuler les conclusions alarmantes de ses propres études. Son patron, Rex Tillerson [décoré par Poutine en 2013] , vient d’être nommé secrétaire d’Etat par Donald Trump. L'Obs
>>> NOV2016. La Russie « veut influencer l’opinion publique » des pays de l’OTAN LeMonde
>>> JAN2017. La nouvelle alliance émergente : Moscou, Ankara et Téhéran L'Opinion
>>> AOÛT2016. Trump, Poutine, Brexit… Le scénario catastrophe d'un cataclysme historique est en marche Slate
>>> OCT2013. Voulez-vous publier une tribune de Vladimir Poutine ? Slate 

IV. Cyberguerre
>>> MARS2017. Les démocraties occidentales ne sont pas armées pour une cyberguerre face à la Russie ou la Chine  Slate

 >>> MARS2017. "Cyberattaques" et présidentielle: Hollande décrète la "mobilisation" générale L'Express
>>> FEV2017. Xagent : un nouveau malware russe cible les Mac Clubic
>>> FEV2017 Le camp Macron se dit victime de cyberattaques russes. Ces attaques proviennent "des frontières russes", a indiqué Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement En Marche. LesEchos
>>> FEV2017. L'Élysée inquiet d'une cyber-menace étrangère pesant sur la présidentielle. La DGSE s'inquiète notamment de l'ingérence d'influenceurs favorables à Donald Trump et Vladimir Poutine. LeFigaro
>>> FEV2017. La Norvège affirme avoir été la cible d'une attaque informatique russe. Plusieurs institutions norvégiennes ont été visées par une tentative de piratage informatique. Le groupe soupçonné par Oslo a des liens avec les autorités russes.RFI
>>> FEV2017. Des comptes e-mail du ministère tchèque des affaires étrangères piratés LeMonde

>>> JAN2017. Si vous vous demandez d'où viennent tous les commentaires pro-Trump et pro-Poutine des sections « commentaires » du Monde, du Figaro, du Nouvel Obs, et de tous les autres journaux français : lire ceci
>>> JAN2017. Andreï Soldatov : «Nous ne savons rien des cybercapacités réelles de la Russie». Les ingérences du Kremlin dans la présidentielle américaine sont crédibles, même si elles restent délicates à prouver, estime l’expert Andreï Soldatov. Les pirates n’auraient en tout cas pas utilisé de méthodes sophistiquées, mais simplement des ruses basiques pour obtenir des mots de passe. Libération
>>> JAN2017. La cyberguerre, champ de bataille préféré du Kremlin LeJDD
>>> JAN2017. USA. Piratage imputé à la Russie : Poutine mis en cause, Trump minimise.
(...) Mais cet effort ne s’est pas limité aux services. Il a également impliqué « des médias officiels russes, des intermédiaires et des usagers rémunérés des réseaux sociaux, des trolls ». Le Monde
 >>> JAN2017. USA: un fournisseur d'électricité visé par des hackers russes Le Figaro

>>> JAN2017. Pour le républicain John McCain, les cyberattaques russes sont "un acte de guerre" L'Obs . Enfin quelqu'un qui a pris acte de la gravité des attaques russes, et qui a le courage de le dire. À quand une personnalité européenne qui ait ce courage.
>>> DEC2016. L'impressionnante armée des cyberguerriers russes. Les piratages informatiques de grande ampleur s'inscrivent dans la nouvelle doctrine militaire russe qui met l'accent sur les réponses militaires asymétriques et insiste sur l'efficacité de la cyberguerre. Le Figaro 
>>> L’Union européenne et la cyberguerre : un enjeu de plus en plus central mais relativement peu évoqué Eulogos
>>> JAN2017. Poutine a directement cherché à favoriser Trump, affirme le renseignement américain
Une version déclassifiée du rapport des agences américaines estime que l’un des buts du président russe était de nuire aux chances de Clinton d’être élue. Le Monde

>>> La Russie soupçonnée d’être responsable d’un piratage informatique contre l’OSCE. L’organisation basée à Vienne, chargée notamment d’observer le cessez-le-feu en Ukraine, a été la cible d’une attaque de grande ampleur attribuée à Moscou. Après Hillary Clinton et TV5 Monde, c’est au tour de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) d’avoir été victime d’une attaque informatique majeure attribuée à la Russie. Le Monde
>>> Berlin et Paris redoutent des cyberattaques de l’étranger, à l’approche de scrutins majeurs. Le Monde
>>> Piratage du Parti démocrate : Barack Obama accuse Vladimir Poutine. Le président américain a demandé à Donald Trump d’accepter une enquête « indépendante » alors que CIA et FBI estiment que Moscou a cherché à favoriser le candidat républicain. Le Monde


V. Les (nombreuses) autres guerres de la Russie
Au-delà de l'Europe, la Russie mène de nombreuses autres guerres. L'Europe est une composante de l'Occident (forcément décadent) qu'il faut combattre. Les pays voisins, qui ont osé s'affranchir de la Russie sont à combattre (Pologne, pays baltes...). Ceux qui n'ont pas comme idéal absolu le système russe et souhaite s'en éloigner sont à combattre (Géorgie, Ukraine...). Ceux qui s'oppose à ses alliés sont à combattre (Syrie). Ceux qui hésitent et voudraient peut-être se rapprocher de l'Occident sont "invités" (par divers moyens) à ne pas le faire (Transnistrie, Balkans...)

>>> AVR2017. La Russie bloque l'enquête sur l'attaque chimique en Syrie : le veto de trop ? Pour la huitième fois en six ans, Moscou a torpillé mercredi un projet de résolution de l'ONU ciblant son allié syrien. La lassitude de Paris, Londres et Washington est palpable. L'Obs
>>> AVR2017. Bombardement chimique en Syrie : les intox à l’épreuve des faits. Ce que l’on sait de l’attaque de Khan Cheikhoun du 4 avril, au-delà des manipulations diffusées notamment par le gouvernement russe et le régime syrien. LeMonde
>>> FEV2017. En Afghanistan, la Russie se rapproche des talibans LeMonde
>>> JAN2017. USA. Sextape présumée de Trump : "les kompromats" russes en ont fait tomber plus d’un. L'Obs
>>> DEC2016. SYRIE. "Bashar assassin, Poutine assassin". Rassemblement dans les rues de Paris en soutien à Alep  HuffingtonPost
>>> DEC2016. SYRIE. "Vous n'avez pas honte?"  l'échange musclé entre les ambassadeurs russe et américain à l'ONU à propos d'Alep  HuffingtonPost 

>>> DEC2016. SYRIE. Propagande prorusse sur Alep : qui est cette «journaliste indépendante» qui cartonne sur le Web ? Libération  . Gros succès viral pour une pseudo-dénonciation des mensonges des médias « mainstream » sur la Syrie, par une Canadienne qui publie sur des sites pro-russes, repris par de nombreux conspirationnistes. Rue89
>>> DEC2016. SYRIE. La chute d’Alep, c’est la victoire de la propagande complotiste Le Monde
>>> DEC2016. SYRIE. ALEP. Comme à Grozny, la stratégie russe est simple : c'est la destruction totale. Moscou prétend mener une guerre moderne et ciblée en Syrie. Mais en fait elle applique la stratégie soviétique de l'écrasement complet, civils compris. L'Obs
>>> DEC2016. USA. Poutine se serait personnellement impliqué dans le piratage des démocrates lors de l'élection présidentielle américaine L'Obs
>>> DEC2016. USA. Présidentielle : Obama annonce que les Etats-Unis vont riposter au piratage russe Le Monde
>>> DEC2016. USA. Washington se prépare à une cyberguerre face à Moscou Le Figaro
Hélas, la riposte des Etats-Unis est indispensable.
Indispensable, car on a vu ce qu'il advenait lorsqu'on laissait faire la Russie et qu'on privilégiait le dialogue, la diplomatie, le droit international, la raison. On a vu. La Tchétchénie,la Géorgie, l'Ukraine, la Syrie... Et l'Europe devrait se joindre à son allié historique face à Poutine.

>>> DEC2016. JAPON. Les anciens habitants des îles Kouriles attendent Poutine.
En visite au Japon, le président russe Vladimir Poutine doit s’entretenir avec le premier ministre japonais Shinzo Abe du vieux contentieux territorial autour de cet archipel historiquement japonais mais contrôlé par les Russes. La Croix
>>> DEC2016. JAPON. Les Japonais chassés des îles Kouriles croient encore au retour. Les litiges territoriaux seront au cœur de la visite du président russe, Vladimir Poutine, au Japon, jeudi 15 décembre. Le Monde

>>> 2016, l'année où le monde a basculé (L'Obs)
Alep marque le triple symbole de notre époque :
  • c’est la victoire de Vladimir Poutine dont l’audace et le cynisme diplomatiques et militaires sans limites ont eu raison des atermoiements d’un Occident déboussolé et épuisé ;
  • la victoire de la force sur la diplomatie, ruinant le peu d’espoir qui restait encore de voir émerger une gouvernance mondiale collective et fondée sur le droit ;
  • la victoire des "hommes forts" (Poutine, Assad, Erdogan…) sur le slogan "nous sommes le peuple" des Printemps arabes vaincus par une contre-révolution impitoyable.
Mais 2016 n'est que la continuation de la non-réaction des puissances occidentales en Tchétchénie, en Géogie, en Ukraine. Il n'y avait aucune raison pour que Poutine ne continue pas ses crimes. Il a créé un précédent en Europe après l'annexion de la Crimée. Personne n'a crû bon d'intervenir (ou si mollement). Pire : les agents d'influences du Kremlin ont semé divisions au Europe et au sein des sociétés occidentales. Pourquoi, alors, s'arrêter ?
>>> JAN2017. Syrie. Le courage d'Yves Calvi. Mi-décembre, l'ancien présentateur de "C dans l'air" désormais sur LCI a fait preuve de probité journalistique, qualité moins répandue qu'on ne le croit. L'Obs

>>> Le meilleur allié de Poutine : Assad.



VI. Leurs gigantesques entreprises ne connaissent pas la crise...
>>> DEC2016. Rosatom, un ami qui vous veut du bien ? Devant les difficultés de la filière française, le Russe veut se rendre indispensable et aimerait bien intégrer le nouveau tour de table d’Areva Challenges
>>> DEC2016. ExxonMobil, usine à mensonges. Le géant pétrolier a longtemps nié les effets désastreux du réchauffement climatique, quitte à dissimuler les conclusions alarmantes de ses propres études. Son patron, Rex Tillerson (décoré par Poutine en 2013, cf La Croix) vient d’être nommé secrétaire d’Etat par Donald Trump. L'Obs
>>> DEC2016. 13 milliards de dollars en 2016: le business florissant des exportations d'armes en Russie. Les ventes de Rosoboronexport, l'établissement public russe d'exportation d'armes, atteindront probablement cette année environ 13 milliards de dollars (12,44 milliards d'euros), a déclaré mardi Sergueï Tchemezov [visé par les sanctions européennes et américaines] , le patron du conglomérat industriel Rostec, qui possède Rosoboronexport. Challenges


VII. Eléments de déstabilisation des sociétés occidentales : propagande, intox, fausses rumeurs, désinformation.
>>> AVR2017. ALLEMAGNE.  « A partir de 2012-2013, la propagande russe est devenue beaucoup plus offensive en Allemagne »  LeMonde

>>> FEV2017. Russia Today étoffe son équipe et lance sa chaîne en France. Thierry Mariani et Jacques Sapir au "comité d’éthique"  Buzzfeed
>>> JAN2017. « Sputnik » : un instrument d’influence russe en France ? Diploweb
>>> JAN2017. « Tant en matière d’espionnage que de complot, seul compte ce qui est cru et non ce qui est ». A la faveur de l’élection de Donald Trump, les services secrets sont de retour sur le devant de la scène médiatique. Dans ce climat, on sent comment les rumeurs et les suspicions vont bercer la campagne présidentielle française. Le Monde >>> JAN2017. Margarita Simonian ou le visage d’une propagande russe décomplexée Ciblée par le renseignement américain, la rédactrice en chef de RT dirige à 36 ans le premier média russe international et s’apprête à lancer une chaîne en France. Le Monde

 

VIII. Contre-attaquer  
>>> MARS2017. Face à la menace russe, la Suède rétablit le service militaire obligatoire LeFigaro

>>> FEV2017. Une cyberattaque simulée pour tester de futurs ingénieurs. A Vannes, au cœur de cette Bretagne devenue « pôle d’excellence cyber », une école d’ingénieurs forme une petite armée de cyberdéfenseurs depuis 2013. Point d’orgue de la formation : la simulation de cyberattaque d’une infrastructure vitale. LeMonde
>>> FEV2017. Une excellente raison de voter Macron : La presse d'Etat russe s'attaque à Emmanuel Macron. Les sites de propagande russe comme Sputnik ou Russia Today affirment avoir des informations compromettantes sur le candidat à la présidentielle. L'Obs

>>> JAN2017. L’Estonie s’entraîne face à la menace russe. Dans le pays balte, l’inquiétude grandit vis-à-vis du durcissement de Moscou et des prises de position de Donald Trump sur l’OTAN. Le Monde
 >>> JAN2017. Selon Jean-Yves Le Drian, 24 000 cyberattaques ont été déjouées en 2016. Le CYBERCOM, placé sous la responsabilité directe du chef d’état-major des armées, il disposera d’un groupe d’officiers resserré supervisant 2 600 « combattants numériques » d’ici 2019. LeJDD
>>> La France muscle sa cyberdéfense LeFigaro
>>> JAN2017. « Résistons à la guerre hybride que Poutine mène contre l’Occident »
A travers les sites de désinformation et les cyberattaques, la Russie cherche à saper la confiance des Européens en la démocratie. Il est temps de lutter contre ces procédés, selon Guy Verhofstadt, président de l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe. Par Guy Verhofstadt, président de l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe Le Monde
>>> JAN2016. RT France, Sputnik : dix choses à savoir sur les médias russes en France. Rue89 (…) « RT fait partie de ces entreprises stratégiques, comme le nucléaire, l’armement ou l’énergie. Les Russes ont une approche militaire de l’information. C’est pourquoi elle ne souffrira pas de pertes de financement malgré la chute du rouble ». En 2013, Vladimir Poutine a choisi de dissoudre Ria Novosti, alors la principale agence de presse du pays, pour la remplacer par Rossiya Segodnya. À sa tête, il place Dmitri Kisselev. Ce personnage est notamment décrit comme « le nouveau chef de la propagande russe » par le Moscow Times. Depuis ses propos sur l’annexion de la Crimée en 2014, il est interdit de séjour dans l’Union européenne.
>>> JAN2017. Le président tchèque fustige une initiative contre la propagande russe Euractiv
- Le ministère de l’Intérieur tchèque a monté une structure pour surveiller et analyser « les menaces hybrides » à la sécurité, visant surtout les campagnes de désinformation russes. L’initiative déplaît pas au président.
- Alarmés par ce qu’ils voient comme une tentative russe d’entrave à leurs systèmes politique et économique, d’autres pays européens, dont la Pologne et les pays baltes ont aussi mis en place des équipes de communication stratégique dans plusieurs départements des gouvernements.
- La Finlande a déclaré que plusieurs pays de l’OTAN et de l’UE prévoyaient d’établir un centre à Helsinki pour chercher une manière de contrer les attaques « hybrides ».
Les services de renseignements allemands ont affirmé le mois dernier qu’ils avaient vu une hausse frappante de la propagande et des campagnes de désinformation russes visant à déstabiliser la société allemande et des cyber-attaques contre les partis politiques.
>>> JAN2017. Russie : le patron de la CIA remonte les bretelles de Trump sur sa naïveté L'Obs
>>> OCT2016. L’Espagne annule l’escale d’un porte-avions russe à Ceuta La Croix
>>> NOV2016. Résolution du Parlement européen du 23 novembre 2016 sur la communication stratégique de l’Union visant à contrer la propagande dirigée contre elle par des tiers Parlement européen
>>> DEC2016. « Pour faire face à Moscou, l’unité européenne est maintenant un enjeu de sécurité ». La Russie multiplie les manœuvres militaires dans le but d’intimider ses voisins. La meilleure réponse, selon le chercheur Mark Galeotti, consiste à renforcer l’unité au sein de l’Union européenne et de l’OTAN. Le Monde
>>> DEC2016. Les sanctions économiques de l’UE contre la Russie prolongées de six mois. Ces sanctions ont été prises en 2014 dans le cadre du conflit ukrainien. Elles sont prolongées jusqu’en juillet 2017. Le Monde
>>> DEC2016. Fausses informations, discours haineux : l’Allemagne menace de punir Facebook. Déjà très sévère à l’égard de Facebook concernant les discours haineux, le gouvernement allemand a une fois encore durci le ton, évoquant désormais les fausses informations. Le Monde

DEC2016 : Les Etats-Unis réagissent enfin (mieux vaut tard que jamais). L'Europe serait bien inspirée de passer elle aussi à la contre-offensive. Ou le réveil risque d'être douloureux !
>>> DEC2016. Piratages russes : des sanctions américaines imminentes L'Obs
>>> DEC2016. Piratages : Washington sanctionne la Russie, qui promet de riposter. Comme prévu, Barack Obama a annoncé ce jeudi une série de mesures contre Moscou, visant essentiellement les services de renseignements. Il appelle ses alliés à s'opposer aux efforts d'ingérence russe. L'Obs
>>> DEC2016. Obama sanctionne la Russie, accusée d’avoir voulu « influencer » la présidentielle. Le département d’Etat a notamment déclaré « persona non grata » aux Etats-Unis trente-cinq diplomates de l’ambassade de Russie à Washington et du consulat à San Francisco. Le Monde













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire