jeudi 27 septembre 2018

Résistants et opposants à Poutine

Oleg Sentsov, Paris, 
Sergei Loznitsa, Navalny


Paris

Voir, à Paris, au pied de la Tour Eiffel, ce monument à la gloire de Poutine qu'est la Cathédrale de la Sainte-Trinité a quelque-chose de choquant, d'écoeurant,d' obscène. C'est bien sûr très laid, - esthétiquement parlant- , et très ostentatoire (ça tape à l'oeil depuis la Tour Eiffel, ou quand on fait un tour dans un bus touristique). Ce machin défigure la Capitale. Mais surtout, c'est un symbole complètement opposé à tout ce que véhicule la ville de Paris. Car enfin, d'habitude, on honore à Paris les combattants de la liberté, de la dignité, et pas les dictateurs. On pourra rappeler que les valeurs de Paris, de la France et de l'Union Européenne sont la dignité, la liberté, la démocratie, l'égalité, l'État de droit et le respect des droits de l'homme.  (L'Express). Des valeurs communes aux États membres qui sont exactement à l'opposé de tout ce que véhicule Poutine. 
Heureusement, aujourd'hui, la Ville de Paris se rattrape (un peu), en faisant d' Oleg Sentsov « citoyen d'honneur de la Ville de Paris ». Cela compense un peu le déshonneur de Sarkosy (eh oui, c'est à cause de bling-bling Sarkosy que cette bling-bling église orthodoxe a vu le jour au cœur de Paris).
Aujourd'hui, les élus (et surtout l'association qui a porté le projet) de la Ville de Paris sont à féliciter tant on peut imaginer les pressions des réseaux poutiniens. Ce qui serait bien, maintenant, est d'édifier face à la cathédrale Poutine un monument à la mémoire des victimes de Poutine.

>>> A voir : "Le Procès", documentaire d'Askold Kurov (Maryxdistribution)
>>> OCT2018. Oleg Sentsov arrête sa grève de la faim (pour éviter d'être nourri de force) L'Obs
>>> SEPT2018. Soutien à Oleg Sentsov: projection mardi de son film "Gamer" à la Cinémathèque.
En soutien au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, en grève de la faim depuis mi-mai, une projection de son premier long-métrage "Gamer" aura lieu mardi à la Cinémathèque, a annoncé vendredi l'institution dans un communiqué.
Prévue mardi à 19H00, cette projection exceptionnelle sera précédée de prises de parole, indique la Cinémathèque, sans plus de précisions. L'entrée sera libre, dans la limite des places disponibles.
Tourné avec 20.000 dollars de budget, "Gamer" raconte l'histoire d'un adolescent qui participe à des compétitions de jeux vidéo tout en faisant face à une vie quotidienne difficile dans un village d'Ukraine. Issu de l'expérience personnelle d'Oleg Sentsov, le film a été montré dans de nombreux festivals et récompensé à Rotterdam en 2012.
Lundi, à l'issue d'un vote à l'unanimité, la mairie de Paris avait attribué la citoyenneté d'honneur au réalisateur ukrainien, emprisonné en Russie.
Le cinéaste de 42 ans, opposé à l'annexion de la Crimée, a été condamné en 2015 à 20 ans de détention pour "terrorisme" et "trafic d'armes" à l'issue d'un procès qualifié de "stalinien" par Amnesty International et dénoncé par Kiev, l'UE et les États-Unis.
Il a cessé de s'alimenter le 14 mai et n'est maintenu en vie que par les compléments alimentaires injectés par l'administration pénitentiaire russe.

Depuis plusieurs mois, responsables politiques, écrivains, acteurs (Johnny Depp) ou cinéastes (comme Jacques Audiard) occidentaux ont multiplié les appels, allant pour certains jusqu'à observer une journée de grève de faim, pour demander la libération d'Oleg Sentsov. LaCroix

>>> SEPT2018. Oleg Sentsov fait citoyen d’honneur de la Ville de Paris.
Le cinéaste ukrainien, condamné en Russie à vingt ans de prison, observe une grève de la faim depuis 134 jours pour protester contre la détention de 70 prisonniers politiques.

vendredi 24 août 2018

La gauche et la réalité qu'elle ne veut pas voir

Emmanuel Valls (France), Sarah Wagenknecht (Allemagne),


>>> OCT2018. Mark Lilla/Laurent Bouvet: «La France résistera-t-elle au multiculturalisme américain ?»
FIGAROVOX/ENTRETIEN - Dans son dernier livre, La Gauche identitaire (Stock), l'universitaire américain Mark Lilla met en garde la gauche française contre le piège de la politique des minorités qui a causé la perte du Parti démocrate américain. L'essayiste et professeur de science politique Laurent Bouvet dénonce, lui aussi, depuis plusieurs années, cette dérive communautariste. Dialogue entre penseurs venus des deux rives de l'Atlantique.
Mark Lilla, vous avez déclaré que votre livre est un avertissement à la gauche française. Pourquoi?
Mark Lilla - La gauche américaine a démissionné de sa responsabilité de faire de la politique. Son but est désormais exclusivement - ou presque - culturel. J'appelle cela le tournant identitaire: les efforts de la gauche sont orientés vers la reconnaissance des individus en tant que tels. Le social et la lutte contre l'ultralibéralisme ne sont plus sa priorité. Elle s'adonne à ce que j'appelle la «pseudo-politique». Je crois qu'il est donc temps que la gauche renouvelle sa pensée et la logique de son action, et j'aimerais éviter à la France les apories que notre gauche a connues.
Lefigaro


jeudi 14 juin 2018

A vomir ! *

(* Petite référence aux mots inappropriés du porte-parole de LREM à l'égard de l'Italie ... En revanche pas un mot sur la messe médiatique célébrant les jeux de Poutine ! Cherchez l'erreur)
Le mondial de football en Russie : fric et blingbling à gogo 
(et ne surtout pas parler de ce qui fâche)


J'espère qu'il y aura de très nombreuses tribunes dans tous nos grands quotidiens pour condamner ce spectacle obscène qu'est le Mondial de football 2018 en Russie. Qu'au moins, il y ait quelques voix discordantes qui puissent faire les gros titres des journaux. J'en doute. Trop d'argent en jeu.
Je compilerai ici les meilleures tribunes que je trouverai dans les grands médias français.

1) En participant à la Coupe du Monde, nous blanchissons les crimes de Poutine (Tribune de Nicolas Tenzer, parue dans le Huffington Post)
2) Coupe du monde : ne soyons pas complices de la mascarade russe (Tribune de Raed al-Saleh, parue dans Libération)
3) La Coupe du monde est l'outil de propagande ultime de Poutine, pensez-y quand vous la regardez (Tribune de Oleh Shamshur, parue dans le Huffington Post)
4) L'extermination de milliers de chats et de chiens à l'occasion du Mondial. Ils auraient pu "gêner" le bon déroulement de Coupe du Monde de Football... (peu d'info à ce sujet dans les médias. La Fifa, qui organise la Coupe du monde, a envoyé un communiqué aux associations de défense des animaux : "Nous avons reçu beaucoup de lettres, mais nous avons tant de choses à faire que nous en prenons note sans pour autant pouvoir vous aider."  CI)
5) Au sein des formations politiques, seuls Les Verts (cf lettre ouverte de Rebecca Harms) ont appelé en avril les gouvernements européens à boycotter la Coupe du monde en Russie. Hélas, sur ce sujet comme sur nombreux autres, Les Verts n'ont pas été entendus.
6) "Libérez Oleg Sentsov !", par Geneviève Brisac, Cyril Dion, Maylis de Kerangal et Delphine de Vigan. Tribunes de plusieurs écrivains, parues dans L'Obs
7) « Monsieur Macron, conditionnez votre visite en Russie à la libération d’Oleg Sentsov ». par Michel Eltchaninoff  , dans LeMonde  (c'est bien d'y croire)
8) « Monsieur Macron, montrez que la France fait tout son possible pour sauver Oleg Sentsov »   (tribune parue dans Le Monde, d'un collectif de réalisateurs, parmi lesquels Michel Hazanavicius, Bertrand Tavernier et Cédric Klapisch)
9) Le courage est venu non pas de notre Francis -Lecollabo-Lalanne  national , non pas de Frédéric Tadéï qui travaille désormais pour Russia Today (Quel "rebelle", ce Tadéï. On est époustouflé !) ,  mais d'un groupe russe, les "pussy riots" :  un homme, Piotr Verzilov, et trois femmes — Olga Kouratcheva, Olga Pakhtousova et Veronika Nikoulchina —, bien décidés à attirer l’attention sur les atteintes aux droits humains en Russie. Trois d’entre eux ont parcouru quelques mètres sur le terrain ; la quatrième a été attrapée sur la touche... Lemonde . Noter qu'à l'occasion de la rencontre Trump-Poutine à Helsinki, des Ukrainiens et des Russes venus de Saint-Pétersbourg ont fait cause commune pour exiger la libération du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov. Le Pen Club américain n’a pas été en reste, avec une grande banderole portant cette même revendication (Lemonde) . Quinze jours de prison pour les Pussy Riot après leur intrusion lors de la finale du Mondial (Lemonde, le JDD )
10) Noter les beaux gestes de Mbappé : son "high five" avec une Pussy Riot pendant la finale (L'Obs) - des images que TF1 a oublié de nous montré -  ; le don de ses gains à l'association Premiers de cordée dont il est le parrain, qui aide à l'insertion sportive des enfants hospitalisés (L'Obs). Noter , aussi,  le comportement lamentable de nos "supporteurs" avinés et/ou de nos poutiolâtres lâches ou incultes.
11) AOUT2018. Mieux vaut tard que jamais : Macron demande à Poutine une «solution humanitaire» pour sauver le réalisateur Sentsov Lefigaro
Il a déjà plaidé plusieurs fois en faveur d'Oleg Sentsov auprès de son homologue russe. Il lui en avait parlé en mai lors de leur rencontre à Saint-Pétersbourg, mentionnant le sujet devant lui, puis lui avait adressé un courrier pour "lui faire part de sa vive préoccupation sur l'état de santé du cinéaste et lui demander de réagir rapidement". Challenges
 12) En MARS2018. Nicolas Tenzer plaidait pour 3 décisions pour contrer le danger russe et mettre fin à la faillite stratégique des démocraties. Intransigeance diplomatique, refus d'accords économiques, boycott de la coupe du monde de football: c'est ainsi que le monde libre doit empêcher la Russie de détruire nos principes démocratiques.HP
Les pays de l'UE n'ont rien fait, une fois de plus. Poutine a toutes les raisons de se réjouir, et a toutes les raisons de poursuivre sa guerre à l'Europe.

vendredi 8 juin 2018

Kurz, Orban... : une autre Europe ?

Energie. Identité. Frontières. Chrétienté. Illibéralisme. Problème de l'immigration. Problème de l'islamisation. Problème de Poutine.



>>> SEPT2018. Non, Eric Ciotti, l’Europe ne sanctionne pas Orban parce qu’il a « exprimé une position ».  Le député LR a pris la défense du premier ministre hongrois, dont le pays est menacé de sanctions européennes. Ces sanctions sont pourtant très documentées. Lemonde

>>> SEPT2018. L’aigle à deux têtes de la coalition autrichienne. L’extrême droite, qui gouverne en coalition avec les conservateurs, rend inaudible le discours proeuropéen du chancelier Sebastian Kurz.
(...) Il n’ignore pas que le symbole, exploité jusqu’à plus soif par les organes de la propagande russe, qui avaient dépêché sur place une discrète caméra, risque d’avoir des effets catastrophiques sur ses six mois à la direction de l’UE, cruciaux pour son avenir politique. Depuis, il déploie des efforts désespérés pour inverser la tendance. Sebastian Kurz multiplie les gestes de bonne volonté S’il a finalement « lâché » le premier ministre hongrois Viktor Orban, dans un retournement de veste spectaculaire,.. Lemonde

>>> AOUT2018. ÉDITORIAL. Europe : avons-nous la mémoire si courte ?
(…) Dans un récent entretien, Philippe Sands prolonge sa réflexion et fait le lien avec 2018, quand le nationalisme et la xénophobie redonnent de la voix en Europe. « Difficile de ne pas être inquiet au moment où les États-Unis et le Royaume-Uni, les deux pays qui ont le plus contribué à établir un ordre international fondé sur le droit, ont perdu leur boussole. Ce qui a été fait peut être défait. Rien n’est jamais acquis. » OuestFrance
>>> JUIL2018. Une «Europe des valeurs»? Un combat à menerTelos


jeudi 31 mai 2018

La Ripoublique en marche

« Cher Vladimir » . Ce n'est pas l'infortuné François Fillon qui parle, mais Emmanuel Macron (Lemonde) ! Celui envers qui on pouvait placer quelques espoirs. On peut donc ressentir comme une trahison ses ridicules courbettes devant Poutine et sa clique. Macron voit en eux des dirigeants respectables avec qui faire des affaires, mais pas des mafieux ; les mafieux, c'est plutôt les  bretons  [c'est supposé être drôle] !

Si Macron pouvait laisser en paix les Tolstoï, Soljénitsyne, Pouchkine, ou Tchaïkovski, ce serait déjà ça ! Rappelons que nombre de ces auteurs seraient probablement discrédités par le pouvoir russe actuel, l'un parce que homosexuel, l'autre parce qu'ayant du sang africain.
A vrai dire, peu importe. Ces références à la culture, comme les quelques mots sur les droits de l'homme, comme aussi les missiles pour casser trois baraques en Syrie, tout ça c'est pour amuser la galerie. Ce qui compte, c'est le concret. Et le concret, c'est que le pouvoir russe n'est nullement combattu. Au contraire, des contrats sont signés. Avec des milliards à la clef. Malgré les discours. Malgré les sanctions de l'UE.

Au sommaire :
I Macron à Poutinegrad - ou la scandaleuse visite de Macron à St Pétersbourg- passée relativement inaperçue dans les grands médias
II Macron, les virages dangereux (virages anti-social, anti-écologique, et poutinien)
III L'Europe ? Son Europe à lui (La Russie eurasiatique, la Turquie islamiste... Tout le monde il est européen, avec Macron)
IV L'affaire Benalla (affaire bien réelle, et grave, y compris dans la façon dont le gouvernement l'a traitée) : une racaille en col blanc, bien trop payée pour ses fonctions, vrai macroniste mais faux policier, qui se fait passer comme tel pour tabasser des manifestants.
V La démission de Nicolas Hulot . Conséquence logique des points II (virage anti-écologique) et I (le poids des lobbys : le grand patronat avec Poutine  / la chasse ici -mais pas que-, avec Thierry Coste)

vendredi 25 mai 2018

Ils devraient avoir honte

Macron et Poutine parlent d'une même voix, titre LePoint. Quelques jours avant, Merkel recevait des fleurs du criminel Poutine (Brigitte aussi a eu les siennes, qu'on se rassure).

Rappelons que Poutine n'est pas un stratège génial. Rappelons que cet ex-agent du KGB a, comme un minable chef mafieux, trempé dans tous les trafics à St Petersbourg, notamment le trafic de drogue et la corruption à grande échelle .
Ce sinistre personnage, qui a du sang jusqu'au cou, devrait être boycotté par toutes les nations dites civilisées. Mais non. Pourquoi ? Parce qu'il y a le gaz et le pétrole. Il y a NordStream2, et il y a Total.
On a vraiment l'impression que Macron et Merkel ne sont que des marionnettes. Macron le représentant de Total (Hollande avait bien dit que Macron n'était pas le président des riches, mais le président des très riches. C'était juste) ; Merkel la représentante de Schröder Gazprom !

mercredi 14 février 2018

Europe des cercles, frontières, & autres évolutions de l'UE en 2018

Traitées, Grands programmes européens, Europe des cercles.
Frontières. Suppression de l'espace Schengen (et visas -simplifiés pourquoi pas- pour les ressortissants de pays hors UE, dont le Royaume-Uni, la Suisse, la Norvège...)... Quelles avancées en 2018 ?

C'était en mars 2017. La Commission européenne dévoilait un "livre blanc" et cinq scénarios - dont l' Europe des cercles -  pour le futur de l'Europe. Sans fixer de cap précis, le document témoignait "d’une activité intellectuelle sans précédent pour la relance du projet européen" (LaCroix).
Qu'adviendra-t-il de ces idées, rapports, réflexions, voeux, discours, débats... en 2018 ? Tout cela débouchera-t-il sur des réalisations ? Ou en restera-t-on à débattre, discuter, écrire des rapports, faire des conférences, des propositions et contre-propositions ? 
A suivre en 2018.



Encore un appel… Pas inutile, certes, mais on aimerait dépasser l'étape des théories et des propositions pour passer au concret :
>>> DEC2018. « Nous lançons aujourd’hui un appel pour transformer les institutions et les politiques européennes ». Un collectif de plus de 120 intellectuels et responsables politiques de seize pays d’Europe propose dans un manifeste, publié par « Le Monde », une nouvelle architecture pour l’UE. Leur projet s’appuierait sur la création d’une assemblée souveraine et d’un budget ambitieux. Lemonde

>>> NOV2018. Entre Macron et Merkel, une grande occasion manquée.
 Depuis l’élection du président français, des sujets aussi cruciaux que le renforcement de la zone euro ou l’élaboration d’une industrie de défense commune sont au point mort. En attendant, les liens entre la CDU et le parti Les Républicains se resserrent. Lemonde

>>> NOV2018. Berlin et Paris annoncent un budget de la zone euro en 2021.
Les ministres allemands et français des Finances ont présenté leur projet de budget pour la zone euro en 2021. Mais certains pays non-membre de la zone peinent à y voir leur avantage, à l’image des Pays-Bas. Euractiv

>>> NOV2018. Au Bundestag, le cri de désespoir de Macron pour réformer l’UE.
L’appel lancé par Emmanuel Macron devant le Bundestag en faveur d’une relance de l’Europe ne sera probablement pas suivi d’effets, tant sa vision de l’UE reste chimérique aux yeux des Allemands, estime Albrecht Meier. Euractiv

>>> NOV2018. Avec la Finlande, 10 pays rejoignent l’initiative européenne d’intervention militaire. Euractiv

jeudi 8 février 2018

Armée. Vers une armée européenne en 2018 ?


>>> DEC2018. L’Espagne veut s’inviter dès maintenant dans le développement du système de combat aérien futur franco-allemandOpex360.

>>> NOV2018. Le futur avion de combat européen va décoller industriellement en janvier 2019. LaTribune

>>> NOV2018. Ces cicatrices mal fermées des deux Guerres qui pourraient se rouvrir en Europe.
Les guerres redeviennent possibles entre grandes puissances, d’où l’intérêt d’affirmer au plus vite une Europe politique dotée d’une Défense commune. Mais un président français impopulaire et une chancelière allemande affaiblie peuvent-ils relever ce défi ?
On le sait peu. Les chancelleries le savent mais elles-mêmes ont tant de difficultés à y croire que l'effroi le leur fait oublier et c'est pourtant vrai. Alors qu'il s'entretenait avec l'actuel président du Conseil européen, Donald Tusk, à l'époque Premier ministre polonais, Vladimir Poutine lui avait laissé comprendre que, si la Russie annexait l'Ukraine orientale, elle serait disposée à laisser la Pologne annexer l'Ukraine occidentale qui fut polonaise et dont l'Eglise est uniate, c'est-à-dire unie à Rome.
Donald Tusk en avait été si saisi qu'il n'avait rien répondu. Il pensait, à juste titre, que des micros pouvaient enregistrer. Même pour repousser cette offre, il ne voulait pas qu'il y ait une seule trace de discussion sur l'éventualité d'un partage de l'Ukraine. Après un long blanc interdisant tout montage de l'enregistrement il était passé au temps qu'il faisait et autres banalités mais, sortant de l'entretien, plutôt pâle, il avait tout raconté à ses plus proches collaborateurs afin qu'il y ait des témoins de son émotion, au cas où.
L'affaire en est restée là mais ce moment est particulièrement bien connu de l'entourage de Viktor Orban, le Premier ministre hongrois, qui cultive des liens étroits avec les diasporas hongroises que le Traité de Trianon a dispersées dans les pays voisins en retirant à la Hongrie les deux tiers de son territoire à la fin de la Première guerre mondiale. Si l'Ukraine se trouvait partagée entre la Pologne et la Fédération de Russie, la Hongrie pourrait réclamer sa part et cette éventualité est aujourd'hui envisagée à Budapest, non pas dans une connivence avec la Russie de Vladimir Poutine mais comme une possible évolution à laquelle il faut naturellement se préparer.
C'est un exemple. Après l'annexion de la Crimée, première annexion territoriale que le continent Europe ait connue depuis la Deuxième guerre mondiale, bien des cicatrices mal fermées des deux Guerres pourraient se rouvrir en Europe où le nationalisme renaît. L'un et l'autre nationalistes et incluant des partis d'extrême droite, les gouvernements italien et autrichien sont supposés proches mais la question du Sud-Tyrol les divise. La Roumanie serait absolument fondée à faire valoir ses droits sur la Moldavie. Il n'est pas du tout prouvé, bien au contraire, que l'Europe occidentale laisserait sans réagir la Russie se réinstaller en Ukraine et, moins encore, dans les pays baltes, membres de l'Otan et de l'Union européenne. …. Challenges

>>> NOV2018. Les pays européens vont ouvrir une école d’agents secrets.
Les ministres de la Défense et des Affaires étrangères se sont mis d’accord sur 17 nouveaux projets d’armement et militaires dans le cadre de la coopération structurée permanente, dont l’ouverture d’un centre de formation pour les agents secrets. Euractiv

mercredi 7 février 2018

Transport. Les transports dans l'Union européenne en 2018

Infrastructures. Transport urbain. Transport trans-européen.
Aérien. Maritime. Ferroviaire. 



FERROVIERE
>>> NOV2018. Le train à hydrogène va être testé près de Toulouse.
À l'occasion d'un déplacement sur le site d'Alstom à Tarbes (Hautes-Pyrénées), la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, a annoncé le lancement du premier train à hydrogène en France en 2021. Aux côtés de Jean-Baptiste Eyméoud, le président d'Alstom France, l'élue régionale a précisé que cette expérimentation se déroulerait sur la ligne Montréjeau-Luchon, actuellement fermée. La France, après l'Allemagne, sera ainsi le second pays à se doter d'une telle technologie visant à réduire les émissions de gaz à effets de serre du transport ferroviaire. Latribune
>>> NOV2018. L'ALLEMAGNE ROUVRE SES PETITES LIGNES DE TRAIN. RÉSULTAT : MOINS DE VOITURES.
Grâce à ces trains qui passent partout, sont nombreux et ne coûtent pas chers, les habitants des villages renoncent de plus en plus à leur voiture ! Alors que la SNCF n’en finit plus de réduire la circulation de ses trains sur les petites lignes ferroviaires, en Allemagne, on est en train de faire exactement le contraire. Les autorités misent tout sur le train dans les campagnes. Pourquoi et avec quels résultats ? Réponses dans ce reportage de France 2 qui laisse rêveur. Positiv

MARITIME
>>> NOV2018. Le voilier de Neoline transportera les voitures de Renault.
Le constructeur automobile sera le premier client de la société nantaise Neoline qui a conçu un cargo voilier transatlantique. En 2021, des voitures devraient être livrées à Saint-Pierre-et-Miquelon par ce biais.
Le cargo à voile de la société nantaise  Neoline n'était jusqu'à présent qu'une belle image d'architecte naval. Il devrait devenir réalité grâce à Renault. Le groupe automobile français annonce son intention d'être le premier client de ce service à la voile entre Saint-Nazaire et Saint-Pierre-et-Miquelon, en passant par les Etats-Unis, à partir de 2021. Le Neoliner, un quatre-mâts de 136 mètres, transporterait donc, chaque année et sur un contrat de trois ans, 50 à 100 véhicules Renault fabriqués en France, notamment des Kangoo, Trafic et Master utilitaires vers l'île française proche du Canada. Jusqu'à présent, ce trafic transitait par Halifax avec rupture de charge pour un acheminement en 65 jours. Neoline envisage une desserte de Saint-Pierre en vingt jours environ dans le cadre d'une boucle passant par Bilbao, Charleston et Baltimore, aux Etats-Unis, avant de toucher Saint-Pierre.
Pour Renault, l'initiative s'inscrit dans l'objectif de réduire de 25 % son empreinte carbone sur la période 2010-2022 dont 6 % pour la seule chaîne logistique. « Mais les nouvelles solutions doivent être économiquement performantes », insiste Jean-François Salle, directeur programmation industrielle Alliance (Renault-Nissan-Mitsubishi). « Avec Neoline, on part sur un projet robuste », ajoute le dirigeant décrivant un contexte « qui va se durcir dans les prochaines années » sur les carburants et sur les émissions du transport maritime. Le Neoliner promet de réduire jusqu'à 90 % des émissions de CO2 par rapport à un navire de capacité égale. LesEchos

>>> OCT2018. L'avion électrique d'easyJet est prêt à décoller l'an prochain. Un prototype développé pour assurer des liaisons aériennes entre le Royaume-Uni et l'Europe effectuera son premier vol en 2019, assure la compagnie low cost. Mais son exploitation commerciale est repoussée de 2027 à 2030. LesEchos

>>> OCT2018. Perrier relance le transport ferroviaire LesEchos

>>> OCT2018. Et si la voiture à hydrogène était le véritable véhicule propre de demain ? L'Obs

dimanche 4 février 2018

Justice, liberté et Etat de droit en UE en 2018

Lutter contre la corruption. Faire respecter l'indépendance de la justice. Etat de droit. Liberté de la presse. Droit & Ecologie. Liberté d'expression



>>> OCT2018. La presse indépendante sous pression en Bulgarie Euractiv

>>> OCT2018. Mélenchon, Le Pen, Sarkozy, Fillon : inquiétés par la justice, ils crient tous au complot. Une stratégie de défense, plus ou moins efficace, qui ne repose bien souvent que sur des fantasmes. L'Obs

>>> OCT2018. Les « abrutis » de France Info à Mr Mélenchon…

Monsieur Mélenchon,

Hier, vendredi 19 octobre, vous avez dans une vidéo violemment attaqué le travail des journalistes de la cellule enquête et investigation de Radio France. Critiquer, contester, démentir le contenu d’une enquête journalistique est votre droit le plus strict. Votre collègue, député de la France Insoumise, Adrien Quatennens, invité de la matinale de France Info vendredi matin ne s’en est pas privé. Vous êtes le bienvenu pour le faire sur toutes les chaînes de Radio France, mais vous refusez systématiquement les invitations qui vous sont lancées. Car selon vous, les radios de Radio France ne sont pas des chaines de service public, mais des radios d’Etat. Etonnant concept que voilà, des radios d’Etat qui invitent les plus farouches opposants au pouvoir en place… Dans votre vidéo, vos affirmations sont autant haineuses qu’imprécises et erronées. Tout d’abord, vous réservez vos insultes aux seuls journalistes de France Info, sachez que la cellule enquête et investigation de Radio France est une entité transversale, il y’a donc des « abrutis » dans toutes les rédactions de Radio France. Entité transversale qui depuis sa création fait un travail salué par tous et qui, Mr Mélenchon s’intéresse autant aux comptes de campagne de la France Insoumise qu’à ceux de La République en Marche. Entité transversale qui se doit de coordonner la publication de ses enquêtes sur plusieurs chaînes, c’est pourquoi, contrairement à ce que vous affirmez, il n’a jamais été question de diffuser ces reportages mardi dernier, mais, comme chaque semaine vendredi, sur France Inter et France Info dans une version allégée, puis samedi, dans de formats plus larges sur France Info et dans l’émission « Secrets d’info » sur France Inter.

Plus loin dans votre intervention, vous invitez vos soutiens à nous « pourrir » et nous « discréditer », car, parlant des journalistes de France Info (vous oubliez tous les autres), vous poursuivez : "Ils ont l'air de ce qu'ils sont, c’est-à-dire d'abrutis. Je demande à ceux qui nous suivent de relayer nos arguments, de montrer pourquoi France Info ment et de discréditer les journalistes qui s'y trouvent"." Relayez, relayez sans arrêt. Pourrissez-les partout où vous pouvez. Parce qu'il faut qu'on obtienne au moins un résultat […] il faut qu'à la fin il y ait des milliers de gens qui se disent 'Les journalistes de France Info sont des menteurs, des tricheurs'."

dimanche 28 janvier 2018

Espace. L'Europe dans l'espace en 2018

Espace, science, air, mer, technique


>>> NOV2018. Guerre dans l'espace : pourquoi la France doit massivement investir (2/3).
Dans l'espace, la menace est omniprésente. Elle pèse de plus en plus fortement sur les opérations des armées. La France doit continuer à s'armer pour faire face à l'arsenalisation de l'espace. LaTribune [C'est en effet du bon sens. Mais l'investissement doit être européen, et pas national]

>>> NOV2018. Mais que se passe-t-il chez ArianeGroup?
Une semaine après l’annonce de 2.300 suppressions de postes, le maître d’œuvre des lanceurs Ariane 5 et Ariane 6 annonce le départ de son PDG Alain Charmeau. Gros plan sur un champion fragilisé par la concurrence américaine et l’immobilisme européen. Challenges

>>> OCT2018. « Dans l’espace, ceux qui arrivent après les explorateurs sont les commerçants ». Pour Jacques Arnould, expert éthique du Centre national d’études spatiales, nous sommes dans une nouvelle ère, où les acteurs privés du NewSpace menacent l’exploration scientifique. Lemonde

>>> OCT2018. Renforcer l’ambition de l’UE dans l’espace : une priorité stratégique qui se construit aujourd’hui. Durant les prochains mois, le Parlement européen discutera du cadre financier pluriannuel pour 2021-2027. Ce budget déterminera les ambitions de l’Union européenne pour la prochaine décennie. Ainsi, l’avenir s’écrit maintenant ! Euractiv

>>> OCT2018. Le robot franco-allemand Mascot largué sur un astéroïde.
Mascot, sorte de petit frère de Philae, doit récolter de précieuses informations au sujet de l'astéroïde Ryugu. Le petit robot spatial franco-allemand Mascot a été largué avec succès ce mercredi au-dessus de l'astéroïde Ryugu par la sonde japonaise Hayabusa2, pour une mission éclair qui pourrait fournir de précieuses données sur la naissance du système solaire. L'Express

>>> SEPT2018. Spatial : l’Europe face au défi des vols habités. Le président exécutif d’Arianespace, Stéphane Israël, met en garde les Européens contre le risque de marginalisation, au moment où l’Inde projette d’envoyer un homme dans l’espace et où les Etats-Unis renouent avec de tels lancements. Lemonde

>>> AOUT2018. Vega, le lanceur le plus fiable au monde de sa catégorie.
Arianespace a lancé depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG) avec succès le satellite fabriqué par Airbus, Aeolus, première mission spatiale destinée à la mesure des vents, pour le compte de l'Agence Spatiale Européenne (ESA). Ce cinquième lancement de l'année pour Arianespace, le premier avec Vega, marque le 12e succès d'affilée pour le lanceur léger italien depuis son arrivée au CSG en 2012. "Ce sans-faute en fait le lanceur le plus fiable et le plus polyvalent de sa catégorie", a assuré Arianespace dans son communiqué. Selon Avio, maître d'oeuvre de Vega, "pour la première fois, un nouveau lanceur a eu ses douze premiers lancements sans aucun problème ni anomalie".
Le vol "VV12 marque le 12e succès du lanceur léger européen Vega, qui s'impose ainsi comme le meilleur de sa catégorie", le président exécutif d'Arianespace, Stéphane Israël. LaTribune

dimanche 21 janvier 2018

Populisme. L'UE face au populisme en 2018

Ennemis de l'UE : L'extrême droite. l'extrême gauche, le populisme, la démagogie.

Démagogie, idées courtes, déclinisme, complotisme, intox, , démagogie, "court-termisme", référendum & populisme.
Nationalistes, régionalistes indépendantistes, poutinistes : le problème du populisme en Europe


>>> DEC2018. « Un jour de silence pour les morts, est-ce trop demander ? » . Non, Bernard Pivot, ce n’est pas trop. C’est ce que la décence devrait naturellement nous imposer. Que vous ayez à le demander nous dit juste à quel point notre société est malade. OuestFrance

>>> DEC2018. De Trump à Salvini, toute l’internationale populiste applaudit les gilets jaunes. Ils se réjouissent de ce qui se passe en France. Le président français est devenu la bête noire de tous les populistes qui lui reprochent ses positions pro-européennes et libérales. LObs

Populisme & démagogie :
En décidant d'augmenter les taxes sur le gazole, on peut se demander si Macron n'a pas oublié son objectif d'harmoniser fiscalement et socialement les pays de l'UE... Cela dit, les "gilets jaunes" encouragés par beaucoup de politiciens aux idées courtes, symbolisent avant tout le chaos, l'anarchie, le vandalisme, la démagogie. Pas avec ça qu'on va arranger la France.
>>> NOV2018. Gilets jaunes : à qui la palme de l'irresponsabilité ?
EDITO - De Polnareff à Hollande, de Royal à Bardot, la démagogie est parvenue à un sommet dans le soutien factice aux gilets jaunes. Quand ça n'est pas l'indécence.
Passe encore que les artistes manifestent leur soutien aux « gilets jaunes ». Passe encore que le plus visible de leur défenseur, Michel Polnareff, soit réfugié fiscal aux Etats-Unis depuis de longues années et avoue « n'avoir jamais voté de sa vie ». Passe encore que Brigitte Bardot ne trouve rien de mieux à faire que de poser en compagnie de son chien - lui-même affublé d'un gilet jaune sur la photo. On ne peut en effet faire plus symbolique en matière de respect.
Comprenons donc ces artistes dans leur souci de saisir l'émotion du moment, de manifester leur solidarité depuis les lieux de leur réussite - plus rarement sur les ronds-points - ils sont dans leur rôle.
Mais que dire des autres ? De François Hollande, par exemple, ancien Président de la République, auteur du choc fiscal ultime - celui qui a probablement conduit la marmite à exploser ces derniers jours - présent sur toutes les ondes pour étancher sa soif de revanche sur son successeur en l'appelant à plus de « justice fiscale » ? Ou de Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie qui enterra l'écotaxe, ruinant ainsi tout effort de pédagogie en matière de décarbonation de notre économie, mais déclamant à cor et à cri « qu'une mauvaise réforme doit être retirée à temps »  ? D'un Eric Woerth encore, que l'on a connu plus raisonnable dans ses propos, accusant Emmanuel Macron de précipiter la rupture dans le pays ?
Qui sont-ils ces dirigeants pour souffler ainsi sur les braises ? Sont-ils à ce point fiers de leur propre bilan ? Ne voient-ils pas que ce sont en grande partie leurs errements passés, leurs indécisions, leurs incohérences, qui ont alimenté le désarroi d'une partie des Français ?
Mais surtout, que cherchent-ils vraiment à force de cynisme ? La victoire d'un Rassemblement National à la dirigeante requinquée, une Marine Le Pen qui, sondage après sondage, se prend à espérer que sa formation l'emporte lors des élections européennes de mai prochain ? La fin de Macron, quitte à laisser un jour notre pays abaisser comme d'autres ses barrières devant l'infect populisme qui gagne les démocraties des pays avancés ?
Les « gilets jaunes », comme du reste l'ensemble des Français, réclament assurément de leurs dirigeants politiques tout autre chose que ce concours d'irresponsabilité, voire parfois d'indécence.
Daniel Fortin, LesEchos

>>> NOV2018. Mais qui veut éteindre les Lumières ?Les idéaux de progrès, de raison et d’universel sont-ils devenus obsolètes ? La philosophie du XVIIIe siècle, ennemie de toujours des intégristes religieux et de l’extrême droite, est aussi mise en cause par certains groupes militants à gauche.